5.2.2 Le réseau viaire | Questionnaire CPCQ

5.2.2 Le réseau viaire

Orientation générale

  • Conserver et mettre en valeur des caractéristiques historiques du réseau viaire du site patrimonial.
  • Préserver la configuration historique du réseau viaire et respecter son rôle dans la structuration de l’espace.
  • Ne pas favoriser l’aménagement de nouveaux parcours, à l’exception de l’ajout de parcours piétonniers pour améliorer la perméabilité des îlots.

Orientations particulières

Le parcours

  • Favoriser le maintien de la hiérarchie des différents tracés et des proportions entre les parcours directeurs, et les parcours d’implantation, les parcours de raccordement, les parcours de restructuration, ainsi que les autres parcours, tels que les sentiers et les voies d’accès.
  • Conserver les caractéristiques historiques des différents types de parcours, telles que leur tracé, leur largeur et leurs types de matériaux.
  • Favoriser la cohérence et la continuité des aménagements implantés sur les voies publiques, notamment au regard de la présence d’aménagements paysagers sobres.
  • Favoriser la mise en place d’un cadre bâti continu en bordure des parcours.
  • Favoriser la préservation et la restauration des escaliers anciens puisqu’ils constituent des liens historiques, notamment entre la basse et la haute-ville.
  • Favoriser la cohérence des aménagements temporaires sur les trottoirs et dans les espaces publics en évitant la disparité des aménagements et l’encombrement des trottoirs.

Les matériaux

  • Favoriser l’utilisation de pavés compatibles et faits de matériaux nobles avec le caractère ancien de certaines rues et places publiques significatives, lorsque cela est possible et cohérent historiquement.
  • Favoriser la réalisation de trottoirs abaissés rappelant les trottoirs anciens, lorsque cela est possible et cohérent historiquement.
  • Privilégier l’utilisation du granit pour les bordures de trottoir.
  • Pour les passages cochères, privilégier un revêtement de la chaussée similaire à celui de la voie publique.

Les espaces ouverts

  • Favoriser la préservation des caractéristiques des espaces ouverts anciens du site patrimonial qui sont constitués, notamment, de parcs et de places publiques.
  • Ne pas favoriser les stationnements de surface hors rue et viser leur réduction.
  • Minimiser l’effet visuel des voies d’accès, notamment pour la sécurité incendie, sur les espaces ouverts.